Warning: MagpieRSS: Failed to parse RSS file. (SYSTEM or PUBLIC, the URI is missing at line 1, column 48) in /home/racingfo/www/v2/libs/magpie/rss_fetch.inc on line 238

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/racingfo/www/v2/libs/fonctions.php on line 211

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/racingfo/www/v2/libs/magpie/rss_fetch.inc:238) in /home/racingfo/www/v2/render.php on line 265
Eurocup Mégane Trophy : Nurburgring, course 2 - RACING FOREVER

TV

    Eurocup Mégane Trophy : Nurburgring, course 2

    Et à la fin c’est Schothorst qui gagne


    Le podium

    Quand la pluie s’en mêle, la course devient folle… Partis en slicks, alors que les pneus pluie étaient manifestement les plus efficaces, les protagonistes de l’Eurocup Mégane Trophy tombaient dans les profondeurs du classement. Ils profitaient de l’intervention de la voiture de sécurité pour se relancer. Les derniers tours étaient fous et Bas Schothorst (TDS Racing) l’emportait finalement devant Albert Costa (Oregon Team). 

    Pour la troisième fois de la saison, Albert Costa s’installait en pole position, cette fois devant Fabien Thuner (Oregon Team). Cependant la confusion régnait sur la grille de départ à cause de la météo. Une averse venait tremper la piste à quelques minutes du départ, mais la plupart des pilotes adoptaient finalement les pneus slicks à quelques secondes du départ. Chez Oregon Team, on se décidait trop tard et Albert Costa écopait d’un drive through pour avoir changé de pneumatiques après le signal, tout comme Nicolas Milan (Oregon Team).
     
    Le premier tour était un festival de glissades et de touchettes, favorisé par une piste très glissante et des pilotes en pneus slicks. Au terme d’un premier tour mouvementé, agrémenté par le retour de la pluie, les pilotes en pneus sculptés tiraient leur épingle du jeu. Enrico Bettera (Oregon Team) pointait donc en tête devant Oliver Freymuth (AKF Motorsport) et Thibault Bossy (Team Lompech Sport).
     
    Alors que les pilotes chaussés de slicks rentraient mettre des pneus pluie, Enrico Bettera, premier, contenait Thibaut Bossy. Le Français, pour sa deuxième course en Eurocup Mégane Trophy, passait en tête au 3e tour et se détachait rapidement d’Enrico Bettera, Oliver Freymuth et Jean-Charles Miginiac (Team Lompech Sport).
     
    Enrico Bettera quittait le groupe de tête en échouant dans le bac à gravier. Mal positionné, l’Italien provoquait la sortie de la voiture de sécurité. Lorsque la course repartait, la situation était plus limpide. Tous en pneus pluie, les pilotes avaient également effectué leur ravitaillement obligatoire. Thibault Bossy pointait en tête devant Jean-Charles Miginiac, Oliver Freymuth et Bruce Lorgeré-Roux (Pujolaracing). Seulement Niccolo Nalio et Bas Schothorst effectuaient un festival. En quelques virages les deux hommes passaient de sixième et septième à deuxième et troisième, l’Italien devant le Néerlandais.
     
    Thibault Bossy ne pouvait résister à la vague Nalio et Schothorst. Le classement était chamboulé, l’Italien menait désormais les débats devant Bas Schothorst et Tom Coronel. Albert Costa parvenait également à remonter jusqu’au quatrième rang. La bataille perdurait jusqu’au drapeau à damier et se soldait par un spectaculaire accrochage entre Schothorst, Nalio et Coronel. Le Néerlandais parvenait à sortir du chao et remportait la victoire devant Albert Costa et Kelvin Snoeks. Ce dernier écopait cependant de vingt-cinq de pénalité après la course pour avoir provoqué un accrochage avec Bruce Lorgeré-Roux. La troisième marche du podium revenait donc à Thibault Bossy.
     
    Ils ont dit :
     
    Bas Schothorst : « La course a réellement débuté après le safety car pour moi. Nous sommes vite remontés sur les autres avec Niccolo Nalio et nous nous sommes retrouvés en tête. J’étais plus rapide que lui, je suis passé en tête à la sortie du virage n°2 dans le dernier tour, mais ensuite il m’a poussé et cela s’est soldé par un gros accident entre lui, Tom Coronel et moi. J’ai eu de la chance de m’en sortir et de passer le premier la ligne de départ. »
     
    Albert Costa : « Le début de course était un véritable cauchemar. Je n’avais pas les bons pneus, je suis rentré aux stands alors que personne n’était prêt dans mon team… Ensuite j’ai attaqué comme un fou, à tel point que je n’avais plus de pneus à la fin. Deuxième, compte tenu de tout ça, est un bon résultat, car à un moment, j’étais dernier. »
     
    Classements : cliquez ici

    Communiqué

    Commentaires

    Aucun commentaire : soyez le premier !

    Ajouter un commentaire

    Pseudo
    Commentaire
    Recopier le test ANTI-SPAM
    Recopier le texte de l'image ci-contre

    Dernières news

    Articles similaires

    Racingforever.com © 2004-2019 - Tous droits réservés • Notre équipeCharte du siteMentions légales