Warning: MagpieRSS: Failed to parse RSS file. (SYSTEM or PUBLIC, the URI is missing at line 1, column 48) in /home/racingfo/www/v2/libs/magpie/rss_fetch.inc on line 238

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/racingfo/www/v2/libs/fonctions.php on line 211

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/racingfo/www/v2/libs/magpie/rss_fetch.inc:238) in /home/racingfo/www/v2/render.php on line 265
Mégane Trophy : Castellet, course 2 - RACING FOREVER

TV

    Mégane Trophy : Castellet, course 2

    Victoire stratégique de Stefano Comini


    Le départ

    Comme pour participer à la fête, la pluie est venue perturber les débats en Eurocup Mégane Trophy. Stefano Comini (Oregon Team) faisait le bon choix en montant des pneus slicks lors de son arrêt obligatoire. Il remportait ainsi sa dixième victoire de l’année, grâce à une stratégie gagnante. Bas Schothorst (TDS Racing) perdait la course aux stands, mais terminait deuxième devant Grégory Guilvert (Team Lompech Sport), à l’agonie en fin de course en pneus pluie.

    Comme lors de la première course, Bas Schothorst s’installait en pole position devant Stefano Comini, bien décidé à se venger par rapport à la veille. Une averse, juste avant le départ, venait semer le doute au sein du peloton de l’Eurocup Mégane Trophy. Pneus slicks pneus sculptés ? L’ensemble du plateau optait pour les pneus pluie, hormis Oliver Freymuth (AFK Motorsport) et Toni Forné (Pujolaracing) qui tentaient le pari de partir en pneus pour piste sèche.
     
    Stefano Comini n’aime pas la pluie, mais dès le départ il tentait de prendre l’avantage face à Bas Schothorst. Le Suisse court-circuitait la chicane, mais restait deuxième. Grégory Guilvert passait troisième devant Fabien Thuner (Boutsen Energy Racing). Niccolo Nalio (Oregon Team) se faisait surprendre et partait en tête à queue avant la fin du premier tour.
     
    Bas Schothorst s’évadait rapidement en début de course, tandis que Stefano Comini contenait tant bien que mal Grégory Guilvert et Wim Beelen (TDS Racing), passé quatrième après avoir débordé Fabien Thuner. En difficulté, le Suisse se faisait ensuite surprendre par son équipier, Michele Faccin (Boutsen Energy Racing).
     
    Stefano Comini reprenait du poil de la bête à l’approche du passage obligatoire par les stands. Le vainqueur 2011 de l’Eurocup Mégane Trophy se débarrassait de Grégory Guilvert et gagnait un peu de terrain sur le leader, Bas Schothorst.
     
    Stefano Comini était le premier des leaders à ravitailler et il décidait de monter des pneus slicks. Le leader, Bas Schothorst, en faisait de même, mais perdait du temps dans la manœuvre. Le pilote TDS Racing repartait loin derrière Stefano Comini. Tandis que ses adversaires se succédaient aux stands, Stefano Comini enchainait les meilleurs tours en course. Ainsi, une fois tous les concurrents passés par la pitlane, Grégory Guilvert menait la danse devant Wim Beelen et Stefano Comini. Seulement Comini, en pneus slicks, remontait tel un boulet de canon sur ses adversaires.
     
    À dix minutes de la fin, Stefano Comini débordait facilement Wim Beelen. Il ne lui fallait que quelques boucles pour fondre sur Grégory Guilvert et le dépasser. Les pneus slicks s’avéraient bel et bien le bon choix. Stefano Comini remportait ainsi sa dixième victoire de la saison. Le podium se jouait dans les derniers tours. Bas Schothorst dépassait Wim Beelen puis prenait le meilleur sur Grégory Guilvert dans le dernier tour. Deuxième des Gentlemen Drivers derrière Wim Beelen, David Dermont était néanmoins sacré dans la catégorie.
     
    Ils ont dit :
     
    Stefano Comini : « Ce n’était pas simple de piloter en slicks sur une piste encore humide, mais c’est ce qu’il fallait faire. Je n’aime pas vraiment la Mégane sous la pluie, mais je suis vraiment heureux de remporter ma dixième victoire. J’ai coupé la chicane, mais pour ne pas être pénalisé j’ai ralenti et laissé passer Greg.»
     
    Bas Schothorst : « Il faut d’abord tirer le positif. Deux pole positions, une victoire et une pole position, c’est un très bon week-end. En revanche je suis déçu, je devais gagner cette course, mais nous avons perdu trop de temps en changeant de pneus, avec une roue arrière récalcitrante. Cela ne devrait pas arriver, mais c’est la course.»
     
    Grégory Guilvert : « Nous avions décidé de nous arrêter très tard, ce n’était donc plus possible de mettre les pneus slicks. Je suis déçu, je voulais gagner, mais en fin de course ce n’était pas possible de résister. Maintenant il me reste deux occasions d’en gagner une… »

    Communiqué

    Commentaires

    Aucun commentaire : soyez le premier !

    Ajouter un commentaire

    Pseudo
    Commentaire
    Recopier le test ANTI-SPAM
    Recopier le texte de l'image ci-contre

    Dernières news

    Articles similaires

    Racingforever.com © 2004-2019 - Tous droits réservés • Notre équipeCharte du siteMentions légales