Warning: MagpieRSS: Failed to parse RSS file. (SYSTEM or PUBLIC, the URI is missing at line 1, column 48) in /home/racingfo/www/v2/libs/magpie/rss_fetch.inc on line 238

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/racingfo/www/v2/libs/fonctions.php on line 211

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/racingfo/www/v2/libs/magpie/rss_fetch.inc:238) in /home/racingfo/www/v2/render.php on line 265
FR3.5 : Silverstone, course 1 - RACING FOREVER

TV

    FR3.5 : Silverstone, course 1

    Robert Wickens reprend les commandes


    le départ

    Auteur de la pole position puis vainqueur de la course après avoir mené les débats de bout en bout, Robert Wickens (Carlin) reprend la première place du classement général de la Formula Renault 3.5 Series. Daniel Ricciardo, de retour sur le circuit où il effectuait ses débuts en Formule 1 il y a quelques semaines, termine deuxième, après avoir pris l’ascendant sur Alexander Rossi (Fortec Motorsports) en fin de course. L’Américain complète donc une podium où ne figure aucun pilote européen.

    Robert Wickens ne laissait pas beaucoup d’espoirs à ses adversaires en qualifications. Spécialiste de cet exercice, le Canadien signait haut la main sa cinquième pole position de la saison devant Alexander Rossi et les deux monoplaces ISR, Daniel Ricciardo devant Nathanaël Berthon. Le Français signait là sa meilleure qualification de la saison.

    Premier rebondissement au moment du départ du tour de formation lorsque Jean-Eric Vergne (Carlin) ne parvenait pas à enclencher la première. Le Français s’élançait ainsi des stands, en queue de peloton, pendant que Robert Wickens prenait un départ parfait. Le pilote de réserve Marussia Virgin Racing menait la danse devant Alexander Rossi, Daniel Ricciardo, Nathanaël Berthon, Albert Costa (Epic Racing) et le débutant Nick Yelloly (Pons Racing).

    Robert Wickens, Alexander Rossi et Daniel Ricciardo ne tardaient pas à fausser compagnie au reste de la meute. Nathanaël Berthon menait le peloton de chasse, où Albert Costa, Nick Yelloly et Sten Pentus (Epic Racing) semblaient prêts à profiter de la moindre ouverture pour passer.

    Alors qu’Alexander Rossi se montrait de plus en plus pressant sur le leader de la course, Robert Wickens, les regards se tournaient vers la lutte pour la 4e place entre Nathanaël Berthon et Albert Costa. L’Espagnol tentait sa chance à plusieurs reprises, sans pour autant trouver l’ouverture. Jean-Eric Vergne animait également le peloton. Parti des stands, il pointait 17e à trente minutes de l’arrivée.

    À dix minutes de l’arrivée, Daniel Ricciardo surprenait Alexander Rossi et le délogeait de la deuxième place. Il tentait ensuite de revenir sur Robert Wickens, mais l’écart était fait. Malgré la volonté de Daniel Ricciardo, illustré par le meilleur tour signé en fin de course, Robert Wickens tenait bon. Le Canadien s’imposait ainsi pour la troisième fois de la saison, devant Daniel Ricciardo et Alexander Rossi. Malgré sa belle remontée jusqu’à la 13e place, Jean-Eric Vergne ne scorait pas le moindre point, ce qui permettait ainsi à son équipier Robert Wickens de repasser en tête du championnat, avec 21 points d’avance sur le Français et 57 points de plus que le troisième, Alexander Rossi.

    Ils ont dit :

    Robert Wickens : « C’est un circuit où il n’est pas simple de dépasser, alors je voulais avant tout prendre un bon départ, ce que j’ai fait. Je ne me suis pas facilité les choses en sortant un peu large dans le deuxième tour, heureusement qu’il y avait du goudron au delà du vibreur. Ensuite je me suis calmé, d’autant plus que j’ai vraiment attaqué dans les premiers tours. C’est une victoire importante pour la suite du championnat. Elle fait du bien.»

    Daniel Ricciardo : « Cette deuxième place est comme une victoire pour l’équipe et pour moi après le week-end que nous avons eu à Budapest. Je suis content d’avoir dépassé Alexander Rossi dans les derniers tours. Je m’attendais à finir troisième, mais ma voiture était de plus en plus efficace. J’ai d’ailleurs fait mon meilleur tour en fin de course, ce qui est rarement le cas dans cette discipline. La vie est plus relaxe dans le paddock de World Series by Renault qu’en Formule 1. Cela fait du bien de pouvoir respirer un peu. Je suis passé sans problème d’une voiture à l’autre. »

    Alexander Rossi : « J’étais mieux que Robert dans le premier secteur, j’ai tenté de l’attaquer mais je n’ai jamais trouvé l’ouverture. Ma voiture est devenue moins performante et je voulais vraiment finir. Daniel est passé, ensuite je savais qu’il y avait un gros écart avec le 4e, il fallait donc rejoindre l’arrivée. Nous devons travailler pour ne pas revivre cette situation demain. »
     

    Communiqué

    Commentaires

    Aucun commentaire : soyez le premier !

    Ajouter un commentaire

    Pseudo
    Commentaire
    Recopier le test ANTI-SPAM
    Recopier le texte de l'image ci-contre

    Dernières news

    Articles similaires

    Racingforever.com © 2004-2019 - Tous droits réservés • Notre équipeCharte du siteMentions légales