Warning: MagpieRSS: Failed to parse RSS file. (SYSTEM or PUBLIC, the URI is missing at line 1, column 48) in /home/racingfo/www/v2/libs/magpie/rss_fetch.inc on line 238

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/racingfo/www/v2/libs/fonctions.php on line 211

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/racingfo/www/v2/libs/magpie/rss_fetch.inc:238) in /home/racingfo/www/v2/render.php on line 265
IRC : Didier Auriol présent au San Rémo - RACING FOREVER

TV

    IRC : Didier Auriol présent au San Rémo

    En direct avec Didier Auriol


    Didier Auriol ne pouvait pas manquer le 50e San Remo

    Didier Auriol va participer au rallue San Remo disputé cette année dans le cadre du championnat IRC. Didier donne son sentiment avant de participer à cette mythique épreuve.

    « En fait, le Sanremo est plus vieux que moi… » constate à juste titre Didier Auriol. Le 1er Rallye International d’Automobiles, remporté par Urdareanu, a eu lieu en novembre 1928, il y a donc quatre-vingt ans. Mais c’est la cinquantième édition qui va se dérouler dans quelques jours. Le lutin cévenole, a fêté ces cinquante ans le 18 août dernier… sans excès, comme toujours. Sans doute en pensant un peu à ce qu’il a été, mais en regardant certainement vers le futur, entre autre le Rallye Sanremo à venir, auquel il participera au volant d’une S2000.

    C’est un lieu profond qui relie le pilote français et l’épreuve phare des rallyes italiens. Une histoire d’amour qui remonte à vingt et un an, lorsque ce jeune pilote prometteur découvrait l’épreuve au volant d’une Ford Sierra Cosworth, remportait deux spéciales et finissait au pied du podium. Depuis, il est souvent revenu dans la Cité des Fleurs, remportant trois de ses vingt victoires mondiales, deux avec la Lancia Delta en 1990 et 1991 et une en 1994 avec la Toyota Celica. « C’est probablement la plus belle de mes victoires… ». Après une remontée incroyable sur un Carlos Sainz qui semblait inaccessible lors de l’ultime étape, il réussissait à signer sa troisième victoire italienne.

    Au-delà des médailles, c’est surtout le charme de ce rallye qui a laissé des traces indélébiles dans sa tête et dans son coeur… mais également l’atmosphère de l’épreuve : « En Italie, j’ai toujours été bien accueilli par les passionnés, cependant à Sanremo il y avait quelque chose de particulier, de magique, j’ai toujours été fasciné par les routes de l’arrière pays de Sanremo, belles et difficiles à négocier, belles du fait de leur difficulté. »

    A la veille d’un défi qui s’annonce incertain, Auriol se refuse à tout pronostique : « Mon but principal est de me faire plaisir, sans chercher un quelconque résultat. Il n’y aurait aucune logique, à cinquante ans, de chercher à me battre contre des pilotes qui luttent pour un titre et qui, de plus, ont nettement plus d’expérience que moi sur ce type de voitures ». En effet, Nicolas Vouilloz, Giandomenico Basso et les autres concurrents qui prendront le départ de l’édition des noces d’or du Rallye Sanremo, avec des Super2000, ont une connaissance nettement supérieure au pilote de Millau qui pilotera pour la première fois la Punto Grifone sur asphalte. En revanche ses yeux expriment ce que les mots ne disent pas, principalement lorsqu’il aborde la fameuse et interminable ‘Ronde’ : « J’adore l’idée de me mesurer aux ‘jeunes’ à l’occasion d’une spéciale de soixante dix kilomètres. Cependant, j’ignore si je serai capable de trouver le bon rythme et encore moins si je serai vraiment dans les temps… »

    Communiqué

    Commentaires

    Aucun commentaire : soyez le premier !

    Ajouter un commentaire

    Pseudo
    Commentaire
    Recopier le test ANTI-SPAM
    Recopier le texte de l'image ci-contre

    Racingforever.com © 2004-2019 - Tous droits réservés • Notre équipeCharte du siteMentions légales