Warning: MagpieRSS: Failed to parse RSS file. (SYSTEM or PUBLIC, the URI is missing at line 1, column 48) in /home/racingfo/www/v2/libs/magpie/rss_fetch.inc on line 238

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/racingfo/www/v2/libs/fonctions.php on line 211

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/racingfo/www/v2/libs/magpie/rss_fetch.inc:238) in /home/racingfo/www/v2/render.php on line 265
24H du Mans : La liste des 56 dévoilée - RACING FOREVER

TV

    24H du Mans : La liste des 56 dévoilée

    Le futur entre en piste


    L'attente a pris fin

    L’Automobile Club de l’Ouest a révélé la liste des 56 voitures invitées à participer à la 82e édition des 24 Heures du Mans (14 et 15 juin) placée sous le signe de la nouveauté. L’Automobile Club de l’Ouest a en effet présenté la nouvelle signature de son épreuve phare, les nouveaux engagés, le nouveau règlement, les nouveaux partenaires… 

    C’est avec une nouvelle identité visuelle que se présentent désormais les 24 Heures du Mans grâce au nouveau logo développé avec l’agence Leroy Tremblot. Une épreuve telle que les 24 Heures du Mans repose sur une dimension centrale : le mythe. Et ce mythe s’est bâti depuis 1923 grâce à quatre piliers intangibles : innovation, popularité, performance et diversité. Ces quatre valeurs se retrouvent dans cette nouvelle signature tout en permettant de passer d’un concept d’identité d’événement à un concept de marque.  Remplaçant un logo qui datait de 1978, cette nouvelle griffe coïncide avec l’adoption cette année d’un nouveau règlement technique pour la catégorie reine du Mans : les LM P1 (en téléchargement ci-après).
     
    Les voitures engagées en LM P1 consommeront 30 % de carburant en moins, réduiront leur empreinte carbone dans des proportions importantes tout en affichant des performances équivalentes aux machines engagées jusqu’en 2013, en garantissant une intensité identique à la compétition et ce en faisant appel à des technologies différentes.
     
    Jamais dans l’histoire des sports mécaniques, un règlement n’aura été aussi loin dans la prise en compte des défis auxquels font face nos sociétés actuelles liés au développement durable.
     
    Les plus grands constructeurs ne s’y sont pas trompés. C’est ainsi qu’en plus de Audi et Toyota, Porsche, conquis par cette démarche, effectue son retour aux 24 Heures du Mans quatorze ans après sa dernière victoire et que Nissan engage sa ZEOD dans le cadre du 56e Stand (place au départ offerte à un prototype technologiquement innovant mais hors classement) de manière à préparer son retour en LM P1 en 2015.
     
    Avantage du nombre au tenant du titre, puisque Audi alignera trois exemplaires de sa nouvelle R18 e-tron quattro face aux deux Toyota TS 040 et aux deux Porsche 919 Hybrid.
     
    En catégorie LM P1-L réservée aux équipes privées, Rebellion Racing et Lotus engagent trois voitures au total.
     
    En catégorie LM P2, cette année 2014 est marquée par le retour de Ligier, grand nom du sport automobile français, qui retrouve la compétition du plus haut niveau et rejoint ainsi Alpine qui confirme sa présence. Il n’y avait plus eu de Ligier au Mans depuis 1975 ; cette année deux exemplaires, développés par Onroak Automotive seront au départ. A noter aussi le retour du constructeur japonais Dome. Le Sébastien Loeb Racing viendra finalement se frotter au gratin mondial de l’endurance. Le nonuple Champion du Monde des rallyes ne sera pas au volant mais endossera le rôle de team manager.
     
    En LM GTE Pro, les nouvelles Corvette C7 et les Viper GTS-R viendront prendre leur revanche sur les GT européennes emmenées par les Porsche officielles tenantes du titre, les Ferrari officielles engagées AF Corse et le Ram Racing sans oublier les trois Aston Martin Vantage V8 d’Aston Martin Racing. La revanche s’annonce somptueuse entre les constructeurs des plus belles GT au monde.
     
    Enfin, en LM GTE Am, seize voitures seront au départ dont le tenant du titre, l’équipe IMSA Performance Matmut (Porsche).
     
    Parmi les engagés en Am, à noter la première participation au Mans de Fabien Barthez, Champion de France GT 2013 et auteur d’une magnifique reconversion en sport automobile, ainsi que la troisième de l’acteur américain Patrick Dempsey, passé non loin de la victoire en 2013.
     
    Le plateau des 56 voitures invitées aux vérifications administratives et techniques se décompose ainsi : 10 de catégorie LM P1 (7 en LM P1 H réservée aux constructeurs et 3 en LM P1 L pour les équipes privées) ; 17 LM P2 ; 12 LM GTE Pro ; 16 LM GTE Am ; une du 56e Stand.
    Soit une parité exacte de 28 entre Prototypes et GT.
     
    Les suppléants appelés à remplacer les titulaires en cas de défection sont au nombre de dix (cinq LM P et cinq LM GTE).
     
    Course internationale, les 24 Heures du Mans verront des équipes de 12 pays différents s’aligner (treize si l’écurie malaise suppléante en LM P est retenue) et des pilotes de 18 nationalités différentes.
     
    A noter que la pyramide de l’endurance dont le sommet demeure les 24 Heures du Mans joue à plein son rôle.
     
    Sur 56 voitures engagées au Mans, 31 le sont aussi cette saison en Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, 20 en European Le Mans Series, 7 en Tudor United SportsCar Championship en Amérique du Nord et 4 en Asian Le Mans Series (statistiques incluant les suppléants).
     
    Cette conférence de presse fut aussi l’occasion de présenter les nouveaux partenaires qui font confiance aux 24 Heures du Mans ou les nouvelles initiatives de certains.
     
    -Shell devient ainsi fournisseur officiel de carburant des 24 Heures du Mans et du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA. 
    -Michelin, qui parrainait la retransmission en live streaming de la conférence, lance un nouveau Trophée : le Michelin Total Performance Award, prix destiné à accélérer l’innovation aussi bien en compétition que dans le domaine de la mobilité. 
    - RTL, première radio de France, devient radio officielle des 24 Heures du Mans. 
     
    Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest : « Après avoir célébré avec faste les 90 ans de son épreuve fétiche en 2013, l’Automobile Club de l’Ouest écrit un nouveau chapitre de l’histoire de la course en cette année 2014. Une nouvelle signature, un nouveau règlement révolutionnaire pour la catégorie reine des LM P1, de nouveaux engagés avec le retour de marques aussi prestigieuses que Porsche ou Ligier, de nouveaux partenaires de grands renoms : la fascination qu’exerce les 24 Heures du Mans est plus vive que jamais. C’est la garantie d’une épreuve où se mêleront cette année plus que jamais innovations technologiques, respect du développement durable, haut niveau sportif et grande popularité.»
     
    Vincent Beaumesnil, Directeur Sport de de l’Automobile Club de l’Ouest : « Le plateau des 24 Heures du Mans 2014 est incontestablement l’un des plus beaux de l’histoire de l’épreuve. En catégorie LM P1, l’arrivée de Porsche en plus de Toyota et Audi mais aussi de Lotus et l’engagement des nouvelles Rebellion prouvent le bien-fondé du nouveau règlement technique mis en place cette année. En LM P2, de nouveau le plateau le plus conséquent, il n’y a pas une équipe au départ qui ne puisse se battre pour la victoire tellement la qualité des engagés est manifeste. En GTE Pro, cinq constructeurs continuent à nous faire confiance officiellement pour aligner les versions compétition 2014 de leurs plus belles GT routières. En GTE Am, catégorie qui progresse le plus, le règlement d’ouverture séduit plus que jamais les écuries privées. Choisir parmi les dossiers d’engagement a été un vrai casse-tête devant la qualité de toutes les candidatures envoyées à l’ACO depuis le monde entier.»
     
    Pour télécharger la liste des engagés : cliquez ici 
     

    Communiqué

    Commentaires

    Aucun commentaire : soyez le premier !

    Ajouter un commentaire

    Pseudo
    Commentaire
    Recopier le test ANTI-SPAM
    Recopier le texte de l'image ci-contre

    Racingforever.com © 2004-2019 - Tous droits réservés • Notre équipeCharte du siteMentions légales