Warning: MagpieRSS: Failed to parse RSS file. (SYSTEM or PUBLIC, the URI is missing at line 1, column 48) in /home/racingfo/www/v2/libs/magpie/rss_fetch.inc on line 238

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/racingfo/www/v2/libs/fonctions.php on line 211

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/racingfo/www/v2/libs/magpie/rss_fetch.inc:238) in /home/racingfo/www/v2/render.php on line 265
24H du Mans : Une Oreca sur le podium en LMP2 - RACING FOREVER

TV

    24H du Mans : Une Oreca sur le podium en LMP2

    Un troisième podium consécutif au Mans pour Oreca


    Le G-Drive Racing sur le podium

    Sur le podium de la catégorie LM P2 des 24 Heures du Mans en 2011 et 2012, la ORECA 03 a de nouveau terminé dans le Top 3 de la mythique épreuve sarthoise. Leader de l’épreuve durant le premier tiers, G-Drive Racing by Delta-ADR monte sur la troisième marche avec John Martin, Mike Conway et Roman Rusinov. Pecom Racing termine également dans le quinté avec Pierre Kaffer, Nicolas Minassian et Luis Perez Companc. Trois autres châssis ORECA finissant dans le Top 10 : Murphy Prototypes 7e, l’Alpine A450, voiture construite et développée par ORECA, 9e, devant Race Performance. Alors que Boutsen Ginion Racing se classe 12e, seules deux ORECA 03 n’ont pas rejoint l’arrivée, suite à des sorties de piste. Après avoir remporté trois courses depuis le début de la saison, la ORECA 03 a de nouveau prouvé son efficacité dans les courses d’Endurance.

    Les réactions.
    Hugues de Chaunac, Président du Groupe ORECA : « La ORECA 03 décroche son troisième podium consécutif, ce qui prouve les qualités de la voiture. Bravo à G-Drive Racing by Delta-Racing pour ce résultat, même si cette équipe méritait certainement mieux. Pour gagner les 24 Heures du Mans, il faut faire une course parfaite et ne pas connaître le moindre petit contretemps. Nous pouvons être fiers des teams qui alignaient les châssis ORECA : nous reviendrons l’an prochain pour décrocher cette victoire qui nous tient tant à coeur en tant que constructeur. Bravo à OAK Racing pour son succès. Par ailleurs, je tiens à féliciter le team TOYOTA Racing pour sa 2e place aux 24 Heures du Mans avec la technologie hybride. ORECA est fier de participer à cette aventure en apportant son soutien opérationnel. Enfin, nous avons une grande pensée pour la famille et les amis d’Allan Simonsen, ainsi que tous les membres d’Aston Martin Racing. Nous leur présentons nos plus sincères condoléances. »
     
    Simon Dowson, Team Manager G-Drive Racing by delta-ADR, ORECA 03-Nissan #26, 3e LM P2 : « Nous étions venus ici pour la victoire. Monter sur le podium des 24 Heures du Mans, c’est bien pour tout le team, mais je ne peux pas cacher ma déception. Nous perdons deux tours pour un numéro qui ne s’allume pas sur la voiture, et c’est ce qui nous manque au final. La ORECA 03-Nissan a été parfaitement fiable, il y a juste eu ce petit ennui. Les trois pilotes de la n°26 ont fait une très belle course, avec des relais très solides. Nous avons essayé de mettre la pression, mais en face il y avait aussi des très bons pilotes comme Bertrand Baguette et Olivier Pla. Nous sommes déçus pour la n°25, qui a dû abandonner relativement tôt. Désormais, nous sommes tournés vers le Championnat du Monde d’Endurance FIA où nous pouvons toujours viser le titre. »
     
    Pierre Kaffer, Pecom Racing, ORECA 03-Nissan #49, 5e LM P2 : « Nous avons souffert dans ces conditions climatiques difficiles. La nuit a été relativement positive, et nous étions également performants sur piste sèche, mais sur un revêtement humide c’était plus compliqué pour nous. Nous avons également perdu au moins deux tours à cause des neutralisations. Je dois avouer que nous sommes déçus. Nous espérions tous un meilleur résultat. Le team a de nouveau fait du très bon travail, et la ORECA n’a pas connu le moindre problème, c’est ce qu’il faut en général. C’était une course très dure. Allan Simonsen (décédé suite à un accident intervenu en début de course) était un de mes anciens coéquipiers et je n’ai pas fait un tour sans penser à lui. »
     
    Greg Murphy, Team Principal Murphy Prototypes, ORECA 03-Nissan #48, 7e LM P2 : « Nous avons été parmi les plus rapides en LM P2 et nous avons montré de quoi nous sommes capables. Je suis heureux de cela. Nous sommes un peu déçus car nous espérions décrocher un podium, mais je suis déjà très heureux de voir l’équipe finir les 24 Heures du Mans. Nos trois pilotes ont été très bons, ils se sont battus pour remonter au classement. Nous reviendrons, et nous tenterons de gagner la prochaine fois. »
     
    Patric Niederhauser, Race Performance, ORECA 03-Judd #34, 10e LM P2 : « Le Mans est un événement tout simplement extraordinaire. J’ai essayé de m’y préparer, mais c’est la chose la plus folle que j’ai faite. Nous avons pris un bon départ, grimpant même jusqu’à la troisième place, puis nous avons rencontré quelques pépins mécaniques. Mes sentiments sont partagés : je suis un peu déçu de ne pas être plus haut dans le classement, mais je suis heureux de terminer la course. Cela prend le pas sur le reste. Le Mans a été une superbe expérience. »
     
    Xavier Combet (Thiriet by TDS Racing, ORECA 03-Nissan #46), Ab : « L’accident des qualifications nous a mis sous pression techniquement : nous avons dû reconstruire une voiture en 24 heures et même si toute l’équipe a été excellente, cela ne peut pas être sans conséquence, notamment au niveau de la fatigue. Le team a de nouveau été bon en course, mais nous avons manqué de temps de roulage pour les réglages. Nous étions toujours entre la 4e place et la 6e : c’était plutôt satisfaisant même si nous étions venus pour plus que cela. Ensuite, il y a eu cette averse et l’abandon. Je suis déçu pour tous les membres du team. Je crois que cela nous montre que ce n’est jamais fini. Cela nous rappelle que Le Mans est un Everest. Nous poursuivons notre apprentissage des 24 Heures et cette expérience nous sera utile pour la suite. Nous regardons maintenant vers l’ELMS avec l’objectif de conserver notre titre. »
     
    Le film de la course.
    Samedi à 15h, les deux ORECA 03 du G-Drive Racing by Delta-ADR prennent un bon départ, la n°25 conservant sa 2e place, tandis que la n°26 remonte au 4e rang. Murphy Prototypes réussit son envol, passant 6e, mais doit régler un problème électrique au moment où la voiture de sécurité intervient. Après 58 minutes de neutralisation, la course reprend. Plusieurs ORECA 03 se battent aux avant-postes, à l’image de Pecom Racing, Thiriet by TDS Racing et Race Performance. Murphy Prototypes effectue en revanche un passage par le bac à graviers durant la cinquième heure.
     
    La pluie fait son apparition à de multiples reprises, proposant aux concurrents des conditions de piste difficiles. Pilotée par Martin/Conway/Rusinov, la n°26 de G-Drive Racing by Delta-ADR gère parfaitement cette situation et remonte fort pour s’emparer des commandes à la fin du premier quart. Elle les conserve jusqu’au milieu de la huitième heure, moment où elle doit s’arrêter au stand durant six minutes pour rectifier l’éclairage de son numéro. Peu de temps après, la voiture soeur, retardée plus tôt par un problème de sélection de rapport de boîte, est quant à elle contrainte à l’abandon suite à un accident dans les virages Porsche. De son côté Race Performance doit resserrer une chape de carrossage, avant d’être victime d’une sortie de piste après minuit.
     
    La n°26 du G-Drive Racing by Delta-ADR profite d’une nuit mancelle marquée par plusieurs neutralisations pour revenir à proximité du tiercé de tête, tandis que Pecom Racing, piégé par deux fois par un safety car, est toujours aux portes du Top 5. Thiriet by TDS Racing suit, mais à distance après une purge de freins au petit matin. Quant au team Murphy Prototypes, il grimpe dans la hiérarchie au fil des heures grâce notamment au rapide Brendon Hartley.
     
    Durant la matinée, le trio Martin/Conway/Rusinov hausse encore le rythme et récupère la 3e place. Les positions se stabilisent avant une violente averse en début d’après-midi. Piégé par ces conditions apocalyptiques, Thiriet by TDS Racing est contraint à l’abandon après avoir tapé le rail à un peu plus d’une heure de l’arrivée. Après un double tour d’horloge, G-Drive Racing by Delta-ADR grimpe sur la troisième marche du podium. A l’issue d’une prestation solide, Pecom Racing se classe 5e, tandis que Murphy Prototypes termine à la 7e place après une belle remontée. L’Alpine A450 et Race Performance figurent également dans le Top 10, tandis que Boutsen Ginion Racing, auteur d’une course sage, passe sous le drapeau à damiers au 12e rang de la catégorie.

    Communiqué

    Commentaires

    Aucun commentaire : soyez le premier !

    Ajouter un commentaire

    Pseudo
    Commentaire
    Recopier le test ANTI-SPAM
    Recopier le texte de l'image ci-contre

    Racingforever.com © 2004-2019 - Tous droits réservés • Notre équipeCharte du siteMentions légales