Warning: MagpieRSS: Failed to parse RSS file. (SYSTEM or PUBLIC, the URI is missing at line 1, column 48) in /home/racingfo/www/v2/libs/magpie/rss_fetch.inc on line 238

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/racingfo/www/v2/libs/fonctions.php on line 211

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/racingfo/www/v2/libs/magpie/rss_fetch.inc:238) in /home/racingfo/www/v2/render.php on line 265
ALMS : 12h de Sebring, Christophe Bouchut - RACING FOREVER

TV

    ALMS : 12h de Sebring, Christophe Bouchut

    « The Artist » Christophe Bouchut décroche un nouvel Oscar !


    La HPD ARX-03b n°055 de Barbosa, Bouchut et Tucker

    Jean Dujardin a été couronné aux Oscars du film à Hollywood pour son rôle dans un film rendant hommage à l’âge d’or du cinéma muet américain. De la même façon, Christophe Bouchut aime le sport automobile américain, et celui-ci le lui rend bien. Le pilote français a ajouté un nouveau fleuron à son palmarès aux 12 Heures de Sebring. La HPD ARX-03b n°055 qu’il partageait avec Scott Tucker et Joao Barbosa a terminé 4ème au général et en tête, toutes catégories confondues, du peloton des 34 voitures qui disputent l’American Le Mans Series ! L’équipe Level 5 Motorsports a donc brillamment atteint son objectif prioritaire, qui était de remporter le classement LM P2 de ce même championnat…

    Le 60ème anniversaire des 12 Heures de Sebring a été dignement fêté. Sur une liste d’engagés record de 64 équipages, les 30 concurrents du nouveau Championnat du Monde d’Endurance partageaient l’affiche avec ceux de l’American Le Mans Series. Dès le lundi, la fine fleur de l’endurance est à l’ouvrage pour les premiers essais. Level 5 Motorsports se présente avec des voitures certes nouvelles, mais la stabilité est de mise au niveau du management, du staff technique et des pilotes. Si le meilleur temps des LM P2 signé par Christophe lors des Winter Tests a apporté un zeste de sérénité supplémentaire, personne ne sous-estime l’ampleur de la tâche. La quantité est au rendez-vous du côté des « P2 », de même que la variété des châssis, la diversité des moteurs et la qualité des teams et des équipages.

    Pour les pilotes de la n°055, la semaine se déroule sans incident notable, au rythme de l’habituel travail de mise au point. Quel contraste avec la séance de qualification, qui tourne rapidement au cauchemar. Soudain, les caméras se braquent sur le mur de pneus du virage n°1, dans lequel le proto Honda Performance Development piloté par Christophe s’est violemment encastré. « Le turn 1 est très bosselé, à fond de cinquième à 220 km/h et j’ai tapé à 150 » explique Christophe.

     « Je suivais un autre proto, une LMPC, quand la Lola n°29 est sortie de la pitlane en me coupant la trajectoire, et une fois devant moi, son pilote a freiné ! J’ai essayé d’obliquer vers la gauche afin de l’éviter, ce qui a eu l’effet positif de me faire partir en tête à queue et donc de ralentir la voiture avant de taper le mur de pneus en marche arrière. L’équipe a eu une attitude très positive à la suite de cet accident. Elle a compris que je n’avais rien pu faire d’autre dans cette situation et que la seule possibilité était de limiter les dégâts. »

    Christophe est aussitôt dirigé vers le centre médical. « J’ai quand même fait la pole des P2 de l’ALMS en seulement deux tours chrono, alors qu’on avait prévu d’en faire six. La direction de course a condamné la Lola et a appelé tout le monde à la prudence pendant le briefing. Les américains ne rigolent pas avec la sécurité, ils m’ont gardé au centre médical un bon moment. Il a fallu que je me soumette à des tests sans quoi ils ne voulaient pas me laisser courir.

    A 7 heures le lendemain, une heure avant le warm-up, j’ai encore eu droit à un dernier test. Mais tout allait bien, j’étais en pleine forme… et la voiture aussi grâce au fantastique et incroyable travail des mécanos jusqu’à 4h30 du matin ! Félicitations et remerciements à eux pour leurs efforts ! »

    Grâce à l’effet amortisseur du mur de pneus, le choc n’a pas endommagé les suspensions… « L’équipe a tout de même changé l’avant gauche par sécurité. Il y avait surtout de gros dégâts au niveau de la carrosserie, les deux capots, la lame avant, l’extracteur, l’aileron… Autre problème, le tête à queue a mis les pneus au carré, ce qui a obligé Scott a partir derrière tout le monde avec un train de pneus neuf conformément au règlement. Avec 63 voitures au départ, la course s’annonçait ultra compliquée ! Elle s’est finalement déroulée comme dans un rêve, il est vrai qu’au sein de l’équipe, certains avaient prévu quelques porte-bonheur… »

    Scott Tucker enchaîne plusieurs relais et parvient à remonter dans le peloton de tête de la catégorie ! « Il a roulé 3 heures et demi, en réussissant à prendre le commandement à la fin de son troisième relais… C’était incroyable ! Avec Joao, nous avons ensuite alterné les double relais en montant des pneus neufs à chaque changement de pilotes. J’ai toujours fini mes relais en tête de la catégorie. A chaque fois, j’ai pris le large, mais ça faisait l’accordéon car chaque neutralisation réduisait mon avance à zéro.

    On avait une chance de remporter la victoire absolue en P2, WEC et ALMS confondus, mais l’équipe nous rappelait qu’on visait avant tout le championnat ALMS. Il ne fallait pas prendre de risque inutile, d’autant que la deuxième voiture du team avait abandonné plus tôt suite à un accrochage avec une GT. Nous n’avons donc pas changé la rotation des pilotes prévue, ni décidé d’utiliser des pneus tendres qui nous auraient peut-être permis de battre toutes les P2 du Championnat du Monde et de finir sur le podium au général. »

    Malgré ses déboires en qualifications, Christophe gardera donc un excellent souvenir de ce déplacement en Floride. « C’est mon meilleur résultat dans cette épreuve difficile. Parfois, ça passe très fin, mais nous n’avons pas mis une roue en dehors de la piste, ni connu le moindre contact.

    L’objectif est atteint et l’équipe est très satisfaite. Nous avons obtenu la pole et la victoire en P2 ALMS et nous sommes en tête du championnat. Cette 4ème place au général devant toutes les voitures inscrites en ALMS est la cerise sur le gâteau, sachant que devant nous, on trouve deux Audi officielles… En 2011 la meilleure P2 avait fini 20ème, c’est dire si le niveau avait progressé cette année ! Personnellement, j’ai ressenti une forte émotion après l’arrivée quand les mécanos m’ont offert le billet de 1 dollar qu’ils avaient tous signé et scotché dans la voiture avant le départ, en guise de porte-bonheur. »

    La deuxième manche de l’American Le Mans Series aura lieu sur la côte ouest les 13 et 14 avril prochains : « Long Beach est le Monaco américain. J’apprécie particulièrement ce circuit où j’ai fait la pole ces deux dernières années en LMPC puis en P2. Il ne fait pas de cadeaux, certains virages, comme le n°3, sont tellement étroits qu’on se demande si la voiture n’est pas plus large que la piste. Il y a aussi la ligne droite avec le mur en face au fond d’une échappatoire minimaliste…

    Le meeting regroupe ALMS et Indycar, mais ce n’est pas comme en F1, nous sommes traités sur un pied d’égalité. La machine Level 5 est en route, la saison se présente bien mais d’autres voitures vont rejoindre le peloton comme la Lola du team de Patrick Dempsey en P2. Nous n’avons donc pas le droit de nous relâcher ! »

    Communiqué

    Commentaires

    Aucun commentaire : soyez le premier !

    Ajouter un commentaire

    Pseudo
    Commentaire
    Recopier le test ANTI-SPAM
    Recopier le texte de l'image ci-contre

    Racingforever.com © 2004-2019 - Tous droits réservés • Notre équipeCharte du siteMentions légales