Warning: MagpieRSS: Failed to parse RSS file. (SYSTEM or PUBLIC, the URI is missing at line 1, column 48) in /home/racingfo/www/v2/libs/magpie/rss_fetch.inc on line 238

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/racingfo/www/v2/libs/fonctions.php on line 211

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/racingfo/www/v2/libs/magpie/rss_fetch.inc:238) in /home/racingfo/www/v2/render.php on line 265
24H du Mans : Les qualifs chez OAK Racing - RACING FOREVER

TV

    24H du Mans : Les qualifs chez OAK Racing

    Essais qualificatifs très positifs pour OAK Racing


    L’énorme travail de l’écurie OAK Racing depuis le début de l’année pour préparer les 24 Heures du Mans a commencé à payer la nuit dernière. Quelle meilleure récompense pour l’instant que de voir ses quatre prototypes  OAK-Pescarolo – deux engagés en LMP1 et deux en LMP2 – afficher un rythme compétitif durant les qualifications ?

    La grande première de l’équipe Française dans la catégorie reine pour cette course a très bien commencé. La voiture N°15, pilotée par Tiago Monteiro, Guillaume Moreau et Pierre Ragues partira de la onzième place sur la grille, quatrième des moteurs essence, et ce, en dépit de quelques inquiétudes du côté des systèmes électriques. La voiture N°24 de Jacques Nicolet, Richard Hein et Jean-François Yvon prendra de son côté le départ trois places derrière sa voiture-sœur, depuis le quatorzième rang.
     
    OAK Racing est également engagé en catégorie LMP2 avec un prototype qui a déjà fait ses preuves. La N°49 de Shinji Nakano, Nicolas De Crem et Jan Charouz s’est classée cinquième, tandis que l’équipage Andrea Barlesi/ Frédéric Da Rocha / Patrice Lafargue a pris la 10ème position. Des résultats particulièrement encourageants pour l’équipe, dont les bases se trouvent sur le Technoparc voisin du circuit, et que deux gros accidents avait durement éprouvé au cours de la Journée Test et sur la manche de l’Intercontinental Le Mans Cup de Spa.
     
    François Sicard, Directeur Général : « Ce fut une bataille contre la montre pour être prêts cette semaine après les accidents de la Journée Test et des 1000Km de Spa ! Toute l’équipe a travaillé vraiment dur pour avoir les quatre voitures parfaitement préparées pour cette semaine, et nous y sommes parvenus. Nous avons travaillé dur la nuit dernière et réuni beaucoup de datas pour les deux catégories. J’aurais aimé que nous soyons un peu plus haut sur la feuille des temps mais quand vous regardez ce que nous avons traversé, il y a de quoi être satisfait. Les voitures sont très équilibrées et nos pilotes en ont fait un feedback très positif. En LMP2, nous sommes à deux secondes de la pole position, ce qui est généralement considéré comme un gouffre en sport auto, ce qui n’est pas le cas au Mans. Lors des années précédentes, nous avions même un plus grand écart et cela ne nous a pas empêché de très bien remonter en course. En fait, notre LMP2 est toujours plus performante en course ne serait-ce que parce qu’elle sait rester économe avec les gommes. Je pense que nous serons compétitifs samedi. Nous sommes également heureux des performances en LMP1. C’est une bagarre serrée dans la catégorie non-officielle des motorisations essence entre la voiture d’Henri Pescarolo, les Rebellion Lola et nous. On ne peut pas se comparer aux diesels qui sont intouchables et nous continuons notre apprentissage du LMP1 ».
     
    Guillaume Moreau, pilote de la LMP1 N°15 : « Je suis satisfait de ces essais. Mercredi, nous avons établi de bons chronos, même si nous ne cherchions pas les temps et avions surtout travaillé sur un programme de réglages. Jeudi l’équilibre n’était pas aussi bon, mais nous avons cependant réussi à nous hisser dans le top 4, ce qui est très correct, compte tenu du fait que nous avons perdu 30 minutes à cause d’un souci électrique et je suis sûr que nous en avons encore sous le pied. Pour une nouvelle voiture, qui a très peu roulé avant la course la plus dure au monde, je pense que c’est du bon boulot ! Notre attention est désormais portée sur la stratégie de course, ce qui est l’un des points forts de l’équipe OAK Racing ».
     
    Jean-Francois Yvon, pilote de la LMP1 N°24 : « L’équipe a fait un superbe travail cette année. Elle a emménagé au Mans, construit quatre voitures, a dû en reconstruire deux autres  et a réussi à en aligner quatre sur la ligne de départ des 24 Heures du Mans. Je leur tire mon chapeau ! Comme chaque année, c’est fantastique d’être de retour ici et, de plus, sur une voiture qui a vraiment évolué depuis 12 mois. On ressent un surplus de puissance, particulièrement dans les lignes droites, où la nouvelle aéro fait certainement une grosse différence. Ces deux derniers jours, nous nous sommes appliqués à installer un bon rythme qui nous servira pendant la course ».
     
    Andrea Barlesi, pilote de la LMP2 N°35 : « Je peux dire que ces deux derniers jours ont été une véritable découverte pour moi, car je n’avais pu faire que mes dix tours obligatoires au cours de la Journée Test ! J’ai procédé pas-à-pas afin d’éviter les erreurs car ce circuit est mentalement éprouvant et j’ai acquis de la rapidité et de la confiance tour après tour. Avec mes coéquipiers, nous avons décidé de trouver des réglages de course confortables, plutôt que la performance sur un tour. C’est évidemment une grande course, mais nous nous battons également pour le championnat ILMC et il y a un double crédit de points à gagner sur cette épreuve mancelle. C’est donc un impératif de bien y figurer ».
     
    Shinji Nakano, pilote de la LMP2 N°49 : « Je suis très heureux d’être de retour au Mans après deux ans d’absence. Je voudrais remercier Jacques Nicolet qui m’a offert la chance de piloter une voiture qui se comporte vraiment bien et dans laquelle on se sent à l’aise tout de suite. Je n’ai pas pu me familiariser avec le prototype durant la Journée Test. Mercredi a donc été mon premier contact avec la OAK-Pescarolo, et avec n’importe quelle voiture de course de l’année d’ailleurs! J’ai pourtant trouvé le bon rythme immédiatement, ce qui est dû, entre autres, au fait que j’ai une grande confiance dans la voiture ».

    Communiqué

    Commentaires

    Aucun commentaire : soyez le premier !

    Ajouter un commentaire

    Pseudo
    Commentaire
    Recopier le test ANTI-SPAM
    Recopier le texte de l'image ci-contre

    Racingforever.com © 2004-2019 - Tous droits réservés • Notre équipeCharte du siteMentions légales