Warning: MagpieRSS: Failed to parse RSS file. (SYSTEM or PUBLIC, the URI is missing at line 1, column 48) in /home/racingfo/www/v2/libs/magpie/rss_fetch.inc on line 238

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/racingfo/www/v2/libs/fonctions.php on line 211

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/racingfo/www/v2/libs/magpie/rss_fetch.inc:238) in /home/racingfo/www/v2/render.php on line 265
LMS : Castellet, TDS Racing - RACING FOREVER

TV

    LMS : Castellet, TDS Racing

    Une pole position LMP2 et un baptême remarqué


    De la satisfaction chez TDS Racing

    Dimanche, à 10h34, lorsque l’Oreca 03-Nissan n°46 vient de boucler son 14e tour en première position absolue, suite aux problèmes rencontrés par la Rebellion de tête. TDS Racing n’en demandait pas tant pour sa toute première participation en LMS. Déjà, la veille en qualification, le team avait confirmé qu’il jouait un premier rôle en LMP2 lorsque Mathias Beche a signé le meilleur chrono de la catégorie avec près de 8/10e d’avantage sur l’Oreca identique de Boutsen Energy. « Nous avons écrit la première ligne de l’histoire de TDS en Le Mans Series », notait Xavier Combet.

    Avant ce premier départ en Endurance, les es-sais avaient débuté de manière studieuse pour la structure biterroise. « Pierre Thiriet avait la mission de partir en premier vendredi matin, pour des tours de contrôle. Tout fonctionnait bien. Puis c’était une prise en main pour Jody Firth qui découvrait le team, la voiture et le circuit. Ensuite, Mathias a signé de très bon temps, comme à son habitude, en validant ainsi la performance de l’auto.
     
    Les trois ont fait un travail très complémentaire. Pierre et Jody ont repris le volant par la suite. Jody a eu l’avan-tage de disputer l’épreuve des Speed Series, dont il a gagné la première course et terminé 2e de l’autre. Cela lui a permis de progresser plus rapidement et de se rapprocher un peu des chronos de Mathias. Pierre et Jody sont à peu près dans les mêmes temps, et Mathias est au-dessus du lot, comme il l’a montré en signant le meilleur temps en LMP2 en qualification. »
     
    L’Oreca-Nissan n°46 s’élançait finalement en 4e position sur la grille derrière trois LMP1, suite au déclassement de la Pescarolo. Un départ pour le moins chaotique : « Tout le monde a été surpris quand les feux verts se sont allumés, alors que le “safety car“ était resté en piste. Mathias a vraiment bien réussi à gérer la situation. Il avait fait un super départ mais a su se remettre à sa place. »
     
    A la relance, en début de la grande ligne droite du Mistral, l’Oreca de Kraihamer a touché l’arrière de l’Oreca TDS et fait voler un morceau de l’extracteur d’air, mais sans conséquence. En tête des LMP2, Beche occupait la 2e place au général derrière Jani au moment de la première neutralisation. Avant de pointer en tête, pour l’anecdote, lorsque la Lola-Rebellion a dû venir réparer une portière au stand.
     
    Après son premier ravitaillement, où l’équipe TDS a opté pour un changement de pneus, Mathias Beche s’est employé pour revenir sur Kraihamer, puis le dé-passer. Leur duel a continué jusqu’au deuxième ravi-taillement au 51e tour.
     
    « A la fin, Mathias a commencé à ressentir ce qui lui semblait être une crevaison lente. Nous avons contrôlé les pneus avant de laisser partir Pierre Thiriet, et tout allait bien. Dans son tour de sortie, il a ressenti un fort sousvirage. En fait c’était une vis de biellette de direction qui était en train de céder.
     
    Il est revenu au stand et nous avons constaté que cet élément du train avant gauche était cassé. Le temps de réparer et de tout vérifier, nous avons perdu 8 tours. On s’est retrouvé bon dernier en LMP2 et Pierre a regagné très rapidement une place.
     
    Puis au fil des tours, il n’a fait que progresser en roulant 1“5 plus vite que les leaders de la catégorie. Des chronos très proches de ceux des LMP1. Tout le monde a remarqué cette performance, mais malheureusement, en fin de son deuxième relais, avant de passer le volant à Jody Firth, Pierre est sorti au freinage et a touché le rail. »
     
    La prestation de la n°46 s’est terminée là, après 3h17, dans le 92e tour. « Jody n’a pas pu rouler en course et il s’est montré très compréhensif. Les dégâts de carrosserie sont très importants et il y a un gros travail en perspective. Ce qui remet en question notre participation à la journée de tests préliminaires des 24 Heures du Mans. Nous serons en tout cas présents à Spa le 6 mai.
     
    Je tiens personnellement à féliciter toute l’équipe TDS, qui a fait un travail extraordinaire pour que l’auto soit prête pour ce premier meeting. Nous remercions les techniciens de Nissan, Michelin et plus particulièrement ceux de Oreca, dont le soutien nous a beaucoup touché », conclut Xavier Combet.

    Communiqué

    Commentaires

    Aucun commentaire : soyez le premier !

    Ajouter un commentaire

    Pseudo
    Commentaire
    Recopier le test ANTI-SPAM
    Recopier le texte de l'image ci-contre

    Racingforever.com © 2004-2019 - Tous droits réservés • Notre équipeCharte du siteMentions légales